Astrid Wendlandt

AWRédactrice en chef à l’agence Reuters, Astrid Wendlandt s’était déjà distinguée avec Au bord du monde, un ouvrage consacré aux Nénets, nomades de la toundra. Cette franco-canadienne, de lointaine ascendance slave, est amoureuse de la Russie depuis plus de vingt ans et y a vécu plusieurs années.

Dans L’Oural en plein coeur, préfacé par Sylvain Tesson et encensé par l’académicien Jean-Chistophe Rufin, elle raconte son retour à Tcheliabinsk, “dépotoir post soviétique”. Le pays a bien changé depuis l’époque d’Elstine et lui réserve bien des surprises – à commencer par sa rencontre avec Dima, Russe ténébreux aux airs de Johnny Depp. Astrid Wendlandt offre un regard original – et féminin – sur la Russie de Poutine, dont l’actualité donne trop souvent une idée réductrice et nous permet de mieux comprendre un pays où chacun, dans sa folie attachante, tente de survivre malgré la rudesse de l’hiver et les tracasseries administratives héritées de l’Union soviétique.

Bibliographie :

  • Au bord du monde, Robert Laffont, 2010
  • L’Oural en plein cœur, Albin Michel, 2014.

L’itinéraire de l’auteur :

  • Vendredi 20 novembre, Médiathèque de Saint-Germain à 20h ;
  • Samedi 21 novembre, Bibliothèque de l’Échelle à 10h ;
  • Samedi 21 novembre, Médiathèque de l’Ancien Collège de Sézanne à 20h.

« Il arrive qu’on se sente chez soi ailleurs. La pensée y est limpide, l’impulsion de vie intense. On devient même parfois meilleur. Ce lieu, pour moi, c’est la Russie. »

Le programme complet du festival

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s